Presse

L’ensemble de nos articles écrits sur les sujets d’actualité, de culture et d’humanité.

Don Jamel. Le Don Juan du XXIe, à la sauce bruxelloise.

Une barbe de quelques jours, des cheveux sombres doucement ondulés, un peu moins de trente ans, un regard perçant, Jamel est beau gosse. Il plaît aux femmes et il semble l’avoir compris. C’est peu de le dire.

Jamel séduit à tour de bras. La drague, plus qu’un sport, est une véritable drogue pour lui. Le smartphone est son outil de prédilection, son plus fidèle allié. Pour atteindre son but, il se fait passer pour un autre, se lance dans les explications les plus invraisemblables, il ment sciemment dans l’unique but d’obtenir le rendez-vous convoité.

Brève #001. Don Jamel, pièce de théâtre

Don Juan à la sauce bruxelloise, Don Jamel est un vrai zinneke de notre époque.
Il porte, en lui, la synthèse de plusieurs cultures, mais aussi de plusieurs générations.
Et si son obsession de la séduction cachait, en fait, un certain mal-être ?

Courteline en “courtes lignes” pétillantes !

Trois moments de basculement délirants que vous allez pouvoir suivre en direct. C’est ça la magie du théâtre (et toc, Netflix va te rhabiller). Le vaudeville, le théâtre de boulevard ont leurs règles et elles sont ici superbement mises en œuvre, superbement jouées.

Quatre jours de vie éternelle, une comédie tout en finesse qui questionne.

La pièce s’ouvre sur un espace blanc et dépouillé, de la largeur de la scène mais peu profond. Apparaît au sol, un linge tout aussi blanc sur un corps mort, probablement.

On se croirait dans une morgue mais le dépouillement absolu pose question.

Un petit temps passe, on observe.

Oui, c’est bien un linceul et fatalement, oui, c’est bien un mort.

L’histoire du Faux Soir en B.D.

La résistance ne se résume pas seulement à des actions coups de poing, des faits forts et armés.

Sans aucun coup de feu, sans aucune violence, la presse clandestine belge a joué un rôle de premier plan durant la grande guerre. Entre 1940-1945, elle diffuse des informations précises, non censurées et insuffle un peu d’optimisme à la population, autant quelle le peut et toujours dans la discrétion.