Hypertextuel. Recueil de nouvelles par Eric Neirynck.

Pour commander Hypertextuel d’Eric Neirynck aux éditions Lamiroy, c’est ici :

Eric Neirynck nous propose un nouvel ouvrage de son cru. Un livre à réserver aux adultes. Seize nouvelles qui tournent autour du sexe et quasiment uniquement autour de cela. Ce n’est pas vraiment le romantisme de la relation qui intéresse l’auteur, non, c’est davantage la tension et le ressenti du mâle face au désir convoité ou assouvi d’une forme (multiple) d’idéal féminin. Un parti pris, assumé, sans qu’il soit revendiqué à tout crin. On apprécie le tact.

Partager ceci sur :

Comment ses héros ou antihéros vivent-ils les quelques moments, les quelques instants qui se déroulent avant ou après une obsédante envie de sexe ? Voilà en quelque sorte le fil rouge qui va vous emmener d’histoire en histoire tout au long de ce recueil. Un tronc commun à chaque récit, que l’auteur s’emploie à faire varier au fil des pages avec beaucoup d’imagination. Eric Neirynck garde toutefois une ligne constante : il ne cède ni à l’indécision ni à la tiédeur. Ses personnages vivent leurs aventures pleinement, en toute liberté et franchise. L’auteur est cohérent.

Nous avons beaucoup apprécié le style d’écriture. Vif, court, rythmé. Avec très peu d’éléments, Eric Neirynck nous plonge dans la psychologie, mais plus encore dans les idées inavouables de ses personnages. L’immersion dans la vie des héros ou antihéros est une réussite.

La construction de chaque séquence tient un peu d’un film de la nouvelle vague : la fin, n’est en soi, pas une quête absolue, pas une révélation, mais davantage la confirmation de l’état d’esprit du personnage principal ou la poursuite de son parcours. Chaque histoire est donc à prendre comme un moment de vie, sans autre prétention (nous semble-t-il). Et c’est très bien.

Plus techniquement et graphiquement, nous avons également apprécié les grands caractères, le texte aéré, facilement lisible même dans le métro sur un smartphone (pour peu qu’on le lise en PDF) et des histoires courtes, très courtes. Chacune se lit en quelques minutes, tout en vous emmenant dans des atmosphères variées et dépaysantes comme nous l’expliquions avec les personnages.

Un chouette recueil à dévorer mais à réserver toutefois aux adultes qui aiment le genre et qui apprécient les récits relativement ouverts.

Pour mieux illustrer ce que nous entendons par “Nouvelle Vague”, voici un extrait de Wikipédia.

Les films de la nouvelle vague sont aussi caractérisés par leurs héros. Une étude menée sur 18 films de la nouvelle vague montre que les héros sont jeunes et contemporains. Ce sont des gens ordinaires qui ne s’occupent que de leurs affaires personnelles. Ils sont en quête d’indépendance. Ils sont souvent oisifs, n’ont pas peur d’enfreindre la loi (par exemple Michel Poiccard qui tue un policier dans À bout de souffle), sont indifférents à la société et à la famille et sont en quête d’amour. Une grande partie de ces films se déroulent dans Paris, pour rendre hommage à son histoire culturelle tout comme pour en faire un lieu intime.

Related Posts