Antoine Armedan en concert. Plaisir partagé !

Antoine Armedan en concert.
Photo : Audry Hantson
Lieu : Cali Club Drogenbos.
Antoine Armedan en concert – Le début. La scène est dans une ambiance bleue. Les instruments attendent leur ami. Une voix off, Antoine parle sur un fond musical… il arrive en jouant de la guitare.
Photo : Audry Hantson
Lieu : Cali Club Drogenbos.

Le public est venu en nombre. On s’installe, on trouve de la place pour tout le monde. La Cali Club est plein. Le calme se fait dans la salle. Les instruments sont déjà là comme s’ils attendaient un ami. La scène est doucement plongée dans une ambiance bleue. Quelques paroles d’Antoine passent en voix off sur un fond musical… ça commence. Le chanteur arrive. Il joue de la guitare en marchant, enchaîne sur la musique de fond qui devient une chanson. Il entonne un ou deux couplets, arrive au refrain et… la salle chante déjà avec lui. Avant la fin du premier morceau, le Cali Club était déjà dans l’ambiance !

Partager ceci sur :

Les paroles du premier single résonnent comme l’annonce d’une très belle soirée que nous allons vivre, un peu comme la réunion d’une grande famille dont un membre attend un heureux événement.

Les quelques premières minutes de ce showcase d’Antoine Armedan, pour fêter la sortie de son troisième opus, résument très bien le spectacle offert pendant près de deux heures par l’artiste. A la fois tendre et rythmé, à la fois romantique et revendicatif. Des chansons à texte ou des paroles parfois plus légères mais toujours porteuses et dans lesquelles nous pouvons nous projeter.

Nous y retrouvons toutes les composantes de sa musique, toute l’humanité de son dernier album “Des plumes sous les comètes” et, ici, en bonus la “pêche” du chanteur (clin d’oeil à Antoine avec qui nous avions un peu parié la chose dans l’après-midi). Si son style musical se rapproche du folk, son dynamisme sur scène rappelle, quant à lui celui, des rockers. 

Le public ne s’y trompe pas. Toute l’audience est captivée.

Antoine va dérouler un set varié mais rempli de symbolique. En commençant par “Ensemble c’est tout” qui est également le premier titre de l’album, il met clairement en avant son plaisir de partager ce moment unique. Un temps privilégié qu’il peut consacrer à ses amis, ses fans et aux autres spectateurs présents pour l’occasion. La salle était littéralement en communion avec le chanteur, battements de rythme, applaudissements, on chante, certain.e.s siffle(nt) de joie (oui même les filles, lol, autre clin d’oeil à ma voisine de concert ).

Au fur et à mesure du déroulement de la soirée, Antoine Armedan nous donne un aperçu de toute sa discographie. Il alterne ses succès et ses nouvelles compositions en passant par trois reprises (dont un “on va s’aimer” de Gilbert Montagné tout en balade qui cadre parfaitement avec l’univers pop-folk du chanteur-poète). Il passe des guitares au piano, de la scène à la salle. Il chantera quelques chansons au milieu du public qui s’était déjà levé pour la chanson précédente. Tout est orchestré, très bien monté, ficelé.

Antoine attise la salle, lui lance des défis, ne laisse pas l’ambiance retomber,… il nous fait la démonstration d’un showman hors pair.

Extrêmement bien construit comme l’album, aller voir un show, aller voir Antoine Armedan en concert, c’est l’assurance de passer un moment inoubliable, en famille si on le désire. Nous en repartons avec plein de musiques dans la tête et une pêche retrouvée pour quelques semaines. Un plaisir clairement partagé entre l’artiste et son public.

Sans en faire un argument quelconque, nous voulions simplement dire que dans le public étaient présentes des personnes porteuses de handicap. Ce genre de concert permet aussi un partage entre toutes les personnes, jeunes comme âgées, valides comme moins valides, sans distinction aucune, d’aucune sorte. Le Cali Club est un endroit facilement accessible aux PMR (rampe pour l’accès) et il nous semble important de le répétez, vous savez que ce sujet nous touche (pour ceux qui le désire notre podcast sur le handicap pour VIVACITÉ et CAP48, est encore disponible sur auvio de la RTBF).

 

Véritable showman, chauffeur de salle et multiinstrumentiste, Antoine Armedan se met en scène et occupe tout l’espace, sur les planches comme dans le public.
Photo : Audry Hantson
Lieu : Cali Club Drogenbos.
Après la première moitié, Antoine vient chanter au milieu de son public et n’hésite pas à le faire participer.
Photo : Audry Hantson
Lieu : Cali Club Drogenbos.
Des chansons à la guitare, Antoine Armedan passe par moment au piano avec la même facilité, la même efficacité. Derrière son piano, Antoine donne une touche plus romantique encore à ses compositions.
Photo : Audry Hantson
Lieu : Cali Club Drogenbos.

Related Posts